Comment la France est devenue la colonie de ses colonies
EAN13
9782492477096
ISBN
978-2-492-47709-6
Éditeur
Bernard Lugan Editeur
Date de publication
Fiches UNIMARC
S'identifier

Comment la France est devenue la colonie de ses colonies

Bernard Lugan Editeur

Offres

Dans ses colonies, la France a construit 220 hôpitaux dans lesquels soins et médicaments étaient gratuits, 50 000 kilomètres de routes bitumées, 18 000 kilomètres de voies ferrées, 63 ports, 196 aérodromes, des centaines de barrages, de ponts, de centrales électriques, des milliers d’écoles, de dispensaires, de maternités, de conduites d’eau, de fermes modèles, de bâtiments divers, etc. Cette entreprise titanesque fut intégralement payée par les impôts et l’épargne des Français. Elle coûta à la France 22 % de toutes ses dépenses sur fonds publics.Entre 1946 et 1956, alors que la décolonisation était en marche, l’État français dépensa encore, pour la seule construction d’infrastructures coloniales, l’équivalent de 30,29 milliards d’euros supplémentaires. Quant à l’Algérie, de 1950 à 1960, elle engloutit à elle seule 20 % du budget de l’État français. Des sommes colossales qui auraient pu être utilisées à moderniser la métropole.Et l’on ose nous parler de « pillage colonial » en « réparation » duquel, dans une volonté d’expiation de « crimes » imaginaires, les Français sont aujourd’hui sommés, non seulement d’accepter, mais plus encore, d’intégrer une déferlante migratoire qui, selon la formule parlante d’Édouard Herriot, a fait de la France la « colonie de ses colonies ». Remettre à l’endroit l’histoire de la colonisation était donc une nécessité afin de donner aux résistants de la pensée les arguments qui leur permettront de combattre l’entreprise de déconstruction historique à laquelle se livrent des groupes de pression aux méthodes totalitaires.
S'identifier pour envoyer des commentaires.