ATLAS DU MONDIALISME
EAN13
9782491861070
ISBN
978-2-491-86107-0
Éditeur
CULTURE ET RACINES
Date de publication
Poids
2320 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

Atlas Du Mondialisme

Culture Et Racines

Offres

« Depuis plus de quinze ans, Pierre Hillard étudie l'idéologie mondialiste, il en a identifié les origines, les acteurs et les objectifs. Découvrez les coulisses de l'Histoire avec cet exceptionnel ouvrage... » --- Culture et Racines éditeur

« Au prix d'un minutieux travail de recherche, Pierre Hillard déroule patiemment l'incroyable pelote du projet de gouvernance mondiale en mettant à jour ses racines et ses constantes [...] L'ouvrage décrit par le menu les luttes âpres entre factions oligarchiques pour s'assurer la mainmise sur le monde. Ces antagonismes recoupent étonnamment l'opposition schmittienne entre Béhémoth et Leviathan » --- Aristide Leucate (éditorialiste)

« Le mondialisme, Pierre Hillard le connaît en détail puisqu'il traque depuis le début de ce siècle l'ensemble de ses manifestations. Illustrant son propos de nombreuses cartes, photographies et reproductions de documents toujours extraites de sources officielles consultables, l'auteur souhaite : « expliquer l'esprit du mondialisme conditionnant des phénomènes politiques, économiques et spirituels variés (p. 11) ». Ainsi a-t-il souhaité : « reconstituer pièce après pièce un immense puzzle planétaire (p. 11) ». Sept chapitres composent ce livre. L'auteur aborde la construction européenne à travers la régionalisation, le droit des peuples minoritaires et ethniques, les fonds structurels et les coopérations transfrontalières intra-communautaires. La matière y est abondante. » --- Georges Feltin-Tracol (éditorialiste)

Biographie de l'auteur
Pierre Hillard est un essayiste français, né le 21 janvier 1966, docteur en science politique. Il fait des études d'histoire, de sciences politiques et d'études stratégiques. Spécialiste du « mondialisme », il critique ce qu'il interprète comme un processus technocratique de décomposition des nations et d'unification du monde, passant par la constitution de « grands blocs continentaux ». Selon Pierre Hillard, le but de l'Union européenne n'est pas la création d'une Europe unie mais d'un bloc euro-atlantique avec l'Amérique du Nord. Il cite le cas de Richard de Coudenhove-Kalergi, un des premiers fédéralistes européens, qui affirmait déjà la volonté de créer une « Union atlantique », l'Angleterre faisant le pont entre l'Europe et l'Amérique. Il désignait l'ensemble comme une « Fédération à trois ». En raison du transfert de compétences politiques, économiques et monétaires à des blocs continentaux en voie d'unification (Union européenne, Union nord-américaine à l'instigation de Robert Pastor, Union des nations sud-américaines, Union africaine, Union eurasienne etc.), les États vidés de leurs substances sont appelés à se disloquer en raison de facteurs multiples (financiers, ethniques, économiques, etc.). Même les États-Unis, en raison de la création en cours de l'Union nord-américaine, sont appelés à éclater en plusieurs entités territoriales de même que le Canada. Ce processus en cours partout sur la planète permettra à des blocs continentaux débarrassés de leurs États de constituer l'architecture de la gouvernance mondiale.
S'identifier pour envoyer des commentaires.