Conseils de lecture

La royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ
14,00
par
9 novembre 2020

Que Ton règne vienne !

Au XXIe siècle, la laïcité apparait normale, voire évidente. Vous découvrirez içi une réflexion sur la laïcité, le rôle de l’Etat, et le lien entre Etat et religion.
L’enseignement du Cardinal Pie, consacré par Pie XI dans Quas Primas, prend le politiquement correct à rebrousse-poil. Si Jésus est Roi, alors il convient qu’il règne bel et bien. Sans le rôle primordial de l’Eglise sur la société, celle-ci subit 3 fléaux : la tyrannie, l’instabilité et la nullité des Hommes.
Signe distinctif des plus grands le Cardinal parvient, avec son style si puissant, à captiver et passionner le lecteur.
Une mention sur la postface : Adrien Abauzit signe içi un mini-essais sur la position de l’Eglise postconciliaire, sur la liberté religieuse. Deux hommes, deux visions de l’Eglise. Quas Primas, ou dignitatis humanae ? Maritain, ou le Cardinal Pie ? le Christ, Roi et vainqueur, ou exilé et vaincus ?
Lisez et choisissez votre camp !


La Pré-Kabbale, Les ésotérismes contre la tradition chrétienne

Les ésotérismes contre la tradition chrétienne

Alain Pascal

Des cimes

23,00
par
9 novembre 2020

Contre la philosophie de l’Orient, païen et mondialiste, la Croix, intemporelle et Occidentale

Premier tome de l’œuvre magistrale d’Alain Pascal : la guerre des Gnoses. Oui, il existe une continuité des doctrines ayant combattues l’Eglise. Alain Pascal montre et dénonce la filiation directe entre la Gnose des premiers siècles et la Gnose naturaliste des francs-maçons. Ainsi la gnose est le trait d’union entre les attaques d’hier et d’aujourd’hui.
Alain Pascal nous rappelle que le « progressisme » n’est ni moderne, ni même un progrès mais bien plutôt une régression, un retour, vers l’antiquité païenne.
Une œuvre riche, puissante et profondément chrétienne.


L'Esprit Familial

Verbe Haut

16,00
par
9 novembre 2020

La France vaut bien un mariage !

Se marier peut sauver la France ? Mgr Delassus fait plus que l’affirmer, il le démontre. La famille est la base de toutes sociétés après tout. L’importance du modèle familial est évident, qu’est-ce qu’une patrie si ce n’est la famille de toutes les familles. Il compare tous les types de familles : patriarcale, souche et instable pour un constat, seul l’autorité paternelle assure la paix, l’abondance et l’élévation de la famille. Tout est à reconstruire aujourd’hui, la famille est détruite : le monde incite à la guerre entre les hommes et les femmes, les enfants et leurs parents, l’autorité du père, enfin, est bafouée. Partout la haine, le conflit, le désordre et, à la fin, la tristesse.
Sylvain Durain, dans son utile préface, nous remet les pendules à l’heure sur ce qu’est vraiment une famille patriarcale, loin, très loin des stéréotypes.


Les Conséquences politiques de la paix

Jacques Bainville / Pierre Hillard

Verbe Haut

22,90
par
8 novembre 2020

Non non rien n'a changé

je n'ai pas lu le livre, je vais le commander mais d'ores et déjà après avoir écouté Pierre Hillard (toujours au top) je ne peux m'empêcher de penser que depuis la défaite de Sedan c'est l'Allemagne qui gagne et c'est d'autant plus remarquable que les défaites militaires n'entament en rien cette capacité à vaincre en fin de compte. Victoires facilitées par la trahison des élites françaises (qui n'aiment pas la France et surtout son origine, Clovis, Royauté de Droit Divin etc.) élites fascinées sidérées par la puissance de l'Allemagne, Allemagne que je compare au cobra qui fascine ses victimes avant de frapper... et depuis la création de l'UE (et ses créations précédentes) l'Allemagne fascine toujours et frappe. De Gaulle et Mitterrand se sont bien faits avoir ou bien font-ils aussi partie des traitres ?


Vie de Saint Martin

Evêque de Tours et apôtres de Gaules

Vox Gallia

20,00
par
4 novembre 2020

Lourd, léger, professionnel

Soldat, moine, évêque et apôtre des Gaules, Saint Martin est le premier des illustres saints qui bâtirent la France. 237 communes et 3600 églises lui sont dédiés, il reste pour autant méconnu en l’an 2020, alors que sa vie est un modèle pour la jeunesse.
Passionné d’histoire, patriote militant, ou simple curieux : la Charité sous toutes ses formes les sacrifices héroïques, l’amour du prochain et la défense énergique de la Vérité, voilà le message de Martin.
Lecoy de la Marche, en grand médiéviste qu’il est ne fait pas dans la légende où l’hagiographie, il décrit la vie du vrai Martin, en le replaçant dans son époque. C’est un livre des plus sérieux et sourcé.
Que dire du style enfin, si ce n’est que contrairement à moults historiens contemporains, le sérieux du travail historique ne se fait pas au détriment du style.
C’est beau, c’est grand, c’est français.